10 Les mycoses

                         LES MYCOSES

Les mycoses regroupent plusieurs maladies qui attaquent le couvain, les abeilles, le pollen. Toutes sont dues à des champignons.

1° ASCOSPHAREOSE du couvain provoqué par le champignon Ascophera apis. On l'appelle aussi couvain calcifié. Il sévit tout l'été d'avril à octobre et atteint son maximum en juillet.

Causes favorisantes pour son développement:

- la chaleur : 22° à 30°

- l'humidité provoquée par une ventilation insuffisante de la ruche- par un mauvais emplacement du rucher- par un nourrissement liquide intensif.

- usage exagéré d'antibiotiques

Symtômes : cette mycose se remarque assez tôt par l'altération et la forme des larves malades- par l'affaiblissement de la ruche. Elle peut affecter le couvain à tous les stades mais surtout après operculation. Dans les premiers stades de l'infestation, ce sont d'abord les larves de faux bourdons qui sont atteintes et ensuite celles des ouvrières.

Signes cliniques : les larves sont molles, blanchâtres - le champignon attaque d'abord l'intestin puis se répand et enrobe toute la larve d'un mycélium. En attaquant l'intestin, il le détruit. Il y a dessèchement progressif de la larve ce qui fait qu'elle passe de l'état flasque à l'état dur dans l'alvéole.

2° ASCOSPHAREOSE  DU POLLEN ou moisissure du pollen due au champignon ascosphéra alvéi

Causes favorisantes : les mêmes que ci-dessus sauf pour la température qui est favorable pour le développement du champignon entre 15° et 18°. L'infestation ne se trouvera donc pas en été ce qui est plus grave car le pollen est attaqué à une période où les abeilles ne peuvent plus en apporter dans la ruche.

Son action : le pollen s'entoure d'un mycélium blanc puis se transforme en blocs durs impropres à la consommation.

Importance : là, le champignon s'attaque à un produit essentiel de la ruche. Sans pollen, l'élevage du couvain est impossible et les abeilles, de plus, ne peuvent construire la cire car l'azote du pollen est indispensable pour ce travail. Le pollen moisi est en outre dangereux, il provoque des lésions intestinales.

3° ASPERGILLOSE due à un champignon appelé aspergillus flavius très courant dans la nature.

Symtômes :

a) Il attaque le couvain : les larves mortes d'aspergillose présentent une consistance flasque puis sont envahies par des filaments du champignon- elles deviennent dures et prennent un aspect verdâtre : c'est le couvain pétrifié.

b) Il attaque les abeilles adultes : Elles sont atteintes environ 1 mois après le couvain et meurent souvent en dehors de la ruche.

Conditions favorables de développement :

- température 35° à 37°

- humidité extérieure et dans la ruche

- ph acide dû au miel et au pollen

Inconvénients de ces mycoses : pour le pollen c'est indiscutable ( voir ci-dessus), le couvain calcifié et pétrifié occupent les alvéoles dans le corps de ruche parfois en abondance. C'est autant de place que la reine n'a plus pour pondre. Les abeilles l'expulsent très difficilement. On en trouve parfois sur les planches de vol. Conséquences : affaiblissement de la ruche.

Action préventive :

- éviter les emplacements humides

- surveiller les colonies peu actives car le nettoyage et la ventilation étant insuffisants, l'humidité est favorisée.

- éviter le nourrissement abondant trop aqueux

- proscrire l'usage inconsidéré d'antibiotiques

Ce qu'il faut faire pour améliorer :

- réduire la quantité d'eau en enlevant parfois des provisions trop importantes

- réduire la quantité du nourrissement en cas d'attaque

- administrer les antibiotiques par poudrage plutôt qu'en solution

- prévoir une ouverture grillagée sur le plateau afin d'obtenir une meilleure aération

Traitement

- éliminer les cadres contenant du couvain ou du pollen mycosé, les sésinfecter au formol ou à la chaleur sèche

- regrouper les colonies affaiblies

- administrer les médicaments

soit : mycostatine à sec par pulvérisation avec sucre glace

        terraflavine à sec : une cuillérée à café dans 30g de sucre glace

Quelque soit le produit utilisé, on doit poursuivre le traitement pendant 3 à 4 semaines à raison de un par semaine.



26/09/2006
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres